Philippe Guy, directeur de la SARA, parrain de promotions !

photo-2018-12-06-16-24-29-2

Depuis 2012, l’Université des Antilles propose aux étudiants deux cursus d’ingénieurs : l’un en génie de l’environnement, spécialité matériaux, et l’autre en génie des systèmes énergétiques. Acteur essentiel de l’énergie dans la région Antilles, et impliquée dans de nombreux projets de développement durable et d’énergie renouvelable, c’est en toute logique que la SARA a parrainé ces deux promotions.

C’est aussi avec beaucoup de fierté que Philippe Guy a remis leurs diplômes aux brillants étudiants des promotions Diamond et Tesla sur le campus de Fouillole.

L’implication de la SARA pour ces cursus n’est pas que symbolique. Les étudiants d’aujourd’hui sont potentiellement les ingénieurs de la SARA de demain, pour développer toujours plus l’électricité photovoltaïque, les piles à combustible, ou d’autres initiatives durables.

Quelques mots sur les cursus.

Ces formations s’étalent sur 3 ans, et elles sont les seules reconnues par la Commission des Titres d’Ingénieurs (CTI) de la zone Caraïbes Amériques. Leur objectif est de former des cadres supérieurs capables de répondre aux nombreux défis liés au développement de la région, et notamment sur le plan de la transition énergétique.
Que ce soit la formation en génie de l’environnement ou celle en génie des systèmes énergétiques, ces cursus sont résolument tournés vers le développement durable, avec un axe particulier : celui du territoire. L’insularité et les conditions climatiques tropicales ne sont en effet pas sans conséquences sur la manière dont doivent être réfléchis les projets.
Par exemple, la section « Génie de l’environnement – matériaux » développe les compétences liées à la conception, la maintenance et le recyclage des matériaux (innovants ou traditionnels), et adapte ces connaissances aux conditions climatiques locales, où la dégradation est plus rapide qu’ailleurs (humidité, salinité, chaleur…).

Outre les connaissances techniques, les deux formations comportent aussi un volet orienté vers la création d’entreprises innovantes, avec une base des savoirs nécessaires à l’entreprenariat, et une compréhension globale de la zone économique Amériques/Caraïbes.