Rencontre avec Diany Rémy, le patron de la yole Brasserie Lorraine – SARA Energies Nouvelles

diany

A quelques jours du départ de la 34ème édition du Tour de la Martinique des yoles rondes, nous avons rencontré Diany Rémy, le patron de la yole Brasserie Lorraine – SARA Energies Nouvelles. Il nous livre ses ambitions et son avis sur le parcours inédit de cette édition 2018.

Diany Rémy, Bonjour. A quelques jours du départ de la 34ème édition du Tour de la Martinique des Yoles rondes, votre équipage est-il fin prêt ?

 Nous sommes prêts à affronter ce tour 2018 ! Nous avons travaillé toute la saison et avons testé des combinaisons durant les entraînements et les courses. Cela a commencé a porté ses fruits en fin de saison, ce qui nous a permis de voir beaucoup de choses ! Bien entendu, il y aura toujours des choses à améliorer mais nous sommes prêts mentalement et physiquement.

Vous avez remporté la Coupe de la Martinique 2018. On peut considérer que vous êtes un concurrent sérieux à la victoire du Tour 2018 ? 

Eh bien, je ne sais pas quel est l’avis des concurrents sur nous sur le fait d’avoir créé la surprise lors de la Coupe de Martinique ! Nous étions déjà déterminés à ramener ce trophée à la maison et nous avons accompli notre mission. Nous avons également mis en place des stratégies en place et nous verrons au fil du tour l’évolution et le résultat final le 5 août.

Le Tour de la Martinique des Yoles rondes a vu son parcours modifié. Cette année, il se disputera uniquement sur la côte Caraïbe de l’île. Que pensez de ce parcours inédit ? 

Pour ma part c’est une très bonne décision de la Fédération des Yoles d’avoir mis en place un plan B compte tenu de l’arrivée des sargasses sur la côte Atlantique. Ce tour sera très difficile, il ne faudra pas croire qu’il sera si facile comme on pourrait le penser. Nous nous sommes penchés rapidement sur la question et avons étudié les parcours et les difficultés que nous risquerions de rencontrer sur certaines étapes. En effet, il y aura beaucoup de zones d’accalmie durant lesquelles il nous faudra travailler avec les marées et le vent.